Chatterie des Maudor

Le fiv (Immunodéficience féline, SIDA du chat)


Agent pathogène et transmission

Il appartient, comme le Felv, à la famille des rétrovirus. La transmission s'effectue essentiellement par morsure. La transmission sexuelle ou de la mère au chaton peut également avoir lieu mais de façon rare.

Symptômes et analyses

La primo infection passe inaperçue et une fois l'animal infecté, l'évolution de la maladie est d'abord lente. Comme pour la leucose, c'est la diminution des défenses immunitaires qui petit à petit favoriseront le développement de maladies opportunistes. Les maladies les plus courantes sont des infections de la bouche (gingivo-stomatites), de l'appareil respiratoire, (conjonctivite, rhinite), de la peau (abcès) et de l'appareil digestif (diarrhées).

Comme pour le FelV, un test rapide (détection d'anticorps anti virus) ainsi qu'une analyse PCR (détection du virus via son matériel génétique) permettent de détecter la maladie.

Evolution de la maladie

L'issue est toujours fatale, à plus ou moins long terme (l'infection peut rester latente et sans symptômes plusieurs années) L'animal meurt d'un cancer ou d'une ou plusieurs maladie(s) opportuniste(s).

Traitement et prévention (vaccination)

Aucun traitement ne guérit de la leucose. Des interférons peuvent ralentir le développement viral. Des palliatifs pour réduire les infections opportunistes (antibiotiques, antifongiques, antiparasitaires) sont utilisés.

Il n'existe à ce jour aucun vaccin.





24/05/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres