Chatterie des Maudor

La PIF (Péritonite infectieuse féline)


Agent pathogène et transmission :

C'est une maladie provoquée par un coronavirus (il existe divers coronavirus). Ce type de virus est très résistant dans le milieu extérieur. Le virus est présent dans la salive et les selles du chat infecté, la contamination se fait par ingestion ou inhalation, directement de chat à chat ou via l'environnement (gamelles, litières).

Symptômes et analyses :

Lors de l'infection, les symptômes sont une fièvre et parfois une diarrhée. La péritonite est une inflammation du péritoine, qui est une membrane tapissant l'abdomen et les viscères.

On a l'habitude de distinguer trois formes de PIF :

- La forme humide : l'animal a le ventre distendu (ascite) car il y a une accumulation de liquide dans l'abdomen et/ou des problèmes respiratoires dues à du liquide dans la plèvre. Il peut y avoir des problèmes digestifs associés.

- la forme sèche : on n'a pas d'épanchements dans ce cas là mais des lésions d'un ou plusieurs organes, ce qui entraine des insuffisances rénales, hépatiques...

- la forme intestinale : le chat a des diarrhées et vomissements.

On peut dépister la maladie par test sanguin en recherchant des anticorps, mais attention, il existe différents coronavirus (n'entraînant pas tous une péritonite infectieuse) et cela ne précise pas lequel, et ce test ne permet pas à lui seul de détecter la maladie. Cela n'implique donc absolument pas de décider d'euthanasier l'animal porteur car celui-ci peut éliminer la maladie ou rester porteur sans la déclarer.

Evolution de la maladie :

L'infection a lieu. Puis,

- soit le chat élimine la maladie

- soit il l'héberge et l'excrète dans 1/3 des cas (il est donc contagieux) et la maladie finit par se déclarer dans 10% des cas, à plus ou moins long terme (quelques semaines à quelques années). Quand les symptômes cliniques sont apparus, la maladie évolue vers la mort, en quelques jours à quelques mois.

Traitement et prévention :

Le traitement est palliatif (cortisone, antibiotiques pour éviter la surinfection par des maladies opportunistes, interférons).

Il n'existe pas de vaccin en France, un vaccin intranasal est utilisé aux Etats Unis mais il est très controversé.




24/05/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres