Chatterie des Maudor

La gestation et la mis bas



Le diagnostic de gestation peut être posé environ 3 semaines après la saillie, des signes qui ne trompent pas sont le rosissement et le gonflement des mamelles, ainsi que la dépilation tout autour. Vous pouvez confirmer à 21 jours par une échographie, pour vérifier la présence de foetus et avoir une idée approximative du nombre dans chaque corne utérine. Durant la gestaion le poids de la mère varie entre 800 g et 1600 g.

La future maman est souvent plus calme, plus câline et passe davantage de temps à dormir, surtout en fin de gestation. Son appétit augmente de plus en plus au fur et à mesure de l'avancée de la gestation. Les besoins nutritionnels de votre femelle sont augmentés lors de la gestation. Il est donc recommandé de passer à des croquettes pour chatons. On peut aussi donnner des compléments alimentaires types vitamines et minéraux dans des proportions raisonnables si nécessaire (petphos félin).

La gestation dure en moyenne 65 jours à partir du premier jour de saillie et est généralement comprise entre 63 et 68 jours, parfois un peu avant et jusqu'à 70 jours. Il faut alors s'inquiéter si la minette n'a pas encore fait ses petits après 70 jours de gestation.

 

Quelques jours à quelques heures avant la mise bas, la future maman est nerveuse et cherche sa place, mais peut aussi rester calme dans le coin qu'elle a choisi.


Quelques heures avant la mise bas (entre 24 h et 2 h en moyenne), il y a perte du bouchon muqueux, une sorte d'écoulement beige rosé à aspect glaireux, qui reste géneralement collé à la vulve et que la femelle lèche rapidement. La vulve peut sembler également légèrement dilatée.

Au plus tard 1 h après la première contraction apparaît au niveau de la vulve une poche, beige et luisante. Il s'agit de la poche qui entoure le 1er chaton. La plupart du temps la maman expulse le chaton en quelques contractions (2 ou 3). Lorsqu'un chaton est visiblement coincé ou a du mal à sortir, on peut essayer de lubrifier la vulve avec la vaseline, et de saisir la partie visible avec un gant pour tirer tout doucement en même temps que les contractions de la maman. Inutile de tirer trop fort, vous risquez de blesser le chaton et la maman. Si le chaton est vraiment coincé, il faudra faire appel de toute urgence au véterinaire.

En général, la maman a le réflexe de lécher vigoureusement le chaton, ce qui déchire la poche amniotique et de lui lécher la tête afin de dégager ses voies respiratoires. Puis, elle le lèche, tout entier, coupe le cordon et mange parfois le placenta.

Si elle ne dégage pas la tête du chaton très rapidement, il vous faudra le faire, ouvrir la poche et dégager rapidement avec un coton ou une serviette les voies respiratoires souvent encombrées de mucosités. Si le chaton semble encombré, utilisez le mouche bébé pour aspirer son nez et sans sa bouche. 

Si la maman ne coupe pas le cordon du chaton, faites le. Il faut d'abord clamper le cordon, c'est à dire le pincer très fort avec une pince à clamper ou faire un noeud avec un fil à environ 2/3 cm du ventre du chaton. Puis, il faut couper du côté du placenta, à 2 cm environ en coupant avec les cideaux préalablement désinfectés. Vous pouvez l'aider à finir en protégant le chaton au chaud grâce à une bouillote ou tapis chauffant.



Entre chaque chaton, il s'écoule entre 5 minutes et 1 h en moyenne, plus rarement plus d'une heure. La maman peut faire une pause entre les chatons, se reposer et allaiter les nouveaux nés. Il faut être vigilant et noter les heures correspondant à chacune des naissances, ainsi que les heures auxquelles il y a des contractions, pour réagir en cas de temps anormaux.



24/05/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres